Irasshaimase, Bienvenue, Huan ying dans mon monde.

mercredi 6 décembre 2017

Retrouver l'envie des choses.

Cette année est celle des grands projets, des rêves réalisés ... mais tout cela a un peu entamé ma passion. Après les grands moments de stress, j'ai enfin retrouvé l'envie des choses, après avoir fait un tour dans un petit lieu que Darling et moi même avons soutenu pour qu'il ouvre ses portes.

Et oui à 300 m de chez nous, il y a désormais une librairie indépendante, véritable caverne d'Ali Baba. J'y suis passée l'autre soir et j'ai pris une pleine bouffée de ... "je ne sais quoi mais ça fait du bien".

Je vous présente d'ailleurs mes deux achats :

Corne de licorne et Pet de dragon, d'Irène Bonacina et Claire Ubac, publié chez Albin Michel Jeunesse.

Il y a peu les gens se sont imaginés, suite à une blague, que j'étais une fan furieuse de Licorne, alors NON je ne suis pas une licorne addict. J'aime les animaux extraordinaires comme les Dragons (que j'affectionne) les phénix, les licornes, sirènes ... Bref un sacré bestiaire.

Dans cet album jeunesse, il est question d'une licorne qui a un complexe de corne, un dragon qui a des flatulences flamboyantes, et autres créatures un peu bancales mais aux nombreux talents.
J'aime beaucoup l'histoire qui est drôle, pleine de couleur.
Les différences font nos forces quand on les combinent en vu d'un objectif commun.



L'autre livre c'est Histoire du soir pour filles rebelles. 100 destins de femmes extraordinaires.
Pas encore lu mais ça m'a l'air génial.


Au cinéma nous sommes allés voir Blade Runner 2049, le sens de la fête, le Bonhomme de neige.

Le sens de la fête est génial, dans les coulisses d'un mariage quand tout dérape, y a toujours un truc qui rend les choses inoubliables. Le film m'a rappelé des souvenirs de Juillet dernier, quand notre mariage à eue des couacs mais que nos convives n'y ont vu que du feu. Là les traits sont grossis mais y a un fond de vérité. J'ai beaucoup rigolé.

Bien à Vous !!!!

Haruko

jeudi 10 août 2017

J'écris une nouvelle page ...

Je suis devenue Madame. J'ai eue peur un moment que ce grand jour me change. J'ai eue peur de devenir une autre, mais c'est bête me direz vous !!! Oui je n'ai pas changé, c'est juste qu'aux yeux de l'administration mon statut est différent. 
Pendant six mois, j'ai mangé, respiré, rêvé mariage et le 15 juillet dernier, j'ai vécu comme une comète traversant l'atmosphère cette journée si importante: notre Mariage. 

Suis je devenue plus mature ? plus sérieuse ? plus adulte ? Pas de changement.  Mais une chose est sûre j'ai resserré des liens distendus avec les miens, nous avons illuminé ce jour avec nos sourires, notre amour, nous avons bâti un lien solide comme le roc, souple comme roseau. 

Alors à vous tous mariés, jeunes mariés et futurs mariés, brillaient par votre amour qui défit le temps, par votre amour qui brille comme votre alliance toute neuve et par votre amour que vous allez sceller et affirmer devant tous. 

Vous avez été des appuis, des sources d'inspirations, des mentors ... 



Bien à vous !!

Haruko

lundi 24 juillet 2017

les figures de l'ombre

Bonjour à tous !

Jusqu'à la semaine dernière j'étais très absorbée par un projet d'envergure Darling et moi, nous nous sommes dit OUI, le grand OUI. 

Du coup certaines critiques ciné' sont restées dans les bacs jusqu'a aujourd'hui. 

Le partage du jour, Les figures de l'ombre.

Le film nous ramène au balbutiement de la conquête spatiale, lorsque les vols habités deviennent la priorité, des armes et des outils de propagande d'une rare efficacité. 
Mais pour que le plan se déroule sans accros, il faut des ingénieurs, des calculateurs. Dans ce milieu d'hommes opèrent dans l'ombre des femmes et surtout des femmes noires. Elles sont la clé, la meilleure équipe de calculatrice. 
C'est dans ce milieu que trois femmes se démarquent, elles vont devoir se battre pour avoir leur place. Mais les obstacles sont nombreux sa couleur de peau, la ségrégation dans les bâtiments, les regards, la jalousie des hommes, la perfidie des femmes. 
L'une d'entre elle va devenir le maitre du premier ordinateur et former ses collègues au langage fortran devenant ainsi des programmatrices informatiques.
L'une va passer son doctorat, devenir ingénieure tout en étant une femme et afro-américaine.
Et la dernière calculera le trajectoires des missions pour ramener ces hommes sur la terre ferme. 

Elles s'appelaient Dorothy Vaughan, Mary Jackson et Katherine Goble.

Pourquoi faut il voir ce film ?
Parce que les femmes dans le milieu scientifique, aujourd'hui se font rares, alors qu'a l'origine, ce sont elles qui ont maitrisé les ordinateurs, la programmation ...
Parce qu'aujourd'hui encore nous devons nous imposer face à certains collègues, face à certaines idées reçues.
Parce que ça fait du bien ... tout simplement. 


Des bises à vous !!

Haruko

lundi 13 mars 2017

Talents féminins

Comme tout les deux ans ce week end se déroulait à Ferrière la Grande le salon des talents féminins.

C'est quoi t'es ce ? Un salon où nous exposons nos savoirs faire, notre passion et notre talent. J'y participais pour la première fois, avec à mes côtés les aiguilles d'etk'a (réalisation en tricot de ma maman) et une amie de la famille, qui peuple nos jardins de sympathiques bestioles. (fournies, coccinelles ... ) On a bien rit mais j'ai aussi pu faire avancer quelques projets.

Les gens sont intrigués par le feutrage et la manière dont je travaille. J'ai donc réalisé un col avec incrustations printanières, un repaire de boucles d'oreilles pelote de laine, une broche thème printemps et un choixpeau pour un marque page. Mes tests étant concluant, je pense que quelques éléments Harry Potter vont bientôt se glisser dans mes boites. 

Le seul regret de ce week end sympathique la météo. Il a fait un magnifique soleil et nous étions dans la salle des fêtes. Mais les beaux jours arrivent alors j'en profiterai quand même. 




Bien à vous !!

Haruko

lundi 27 février 2017

Quoi de neuf en ce moment ?

Retour au rythme forum antique, avec des groupes remuants et une nouvelle exposition temporaire. Donnant donnant, les ex voto en pays gaulois, qui vaut le cout d'oeil. De jolies pièces, un laraire complet ... Je ne peux que vous encourager à venir voir par vous même. :) Je sais en ce moment les éléments sont un peu déchainés. 

Je suis allée au cinéma voir l'ascension, j'ai ris, eue le vertige et j'ai été soufflée par les prises de vue et j'admire la volonté du héros mais je ne peux pas m'empêcher de penser qu'il faut avoir un sacré grain de folie pour faire l'Everest sans préparation. J'ai beaucoup aimé le sherpa qui accompagne le personnage principal. Le film s'inspire d'une histoire vraie. 
« Pour toi, je pourrais gravir l’Everest !» Samy aurait mieux fait de se taire ce jour-là... D’autant que Nadia ne croit pas beaucoup à ses belles paroles. Et pourtant… Par amour pour elle, Samy quitte sa cité HLM et part gravir les mythiques 8848 mètres qui font de l’Everest le Toit du monde. Un départ qui fait vibrer ses copains, puis tout le 9-3 et c’est bientôt la France entière qui suit avec émotion les exploits de ce jeune mec ordinaire mais amoureux. A la clé, un message d’espoir : à chacun d’inventer son avenir, puisque tout est possible.

J'ai repris le tricot à la Manufacture de Roubaix, avec mes copines. Mon nouveau projet tricot avance plutôt pas mal. Je suis fière de moi. 

Voila voila.

Bonne semaine à vous !!

Haruko

vendredi 27 janvier 2017

Il a déjà tes yeux !

Nous sommes allé voir Il a déjà te yeux avec Darling.

L'histoire est simple un couple noir (sans racisme dans le mot ) cherche à fonder une famille et pour parachever ce foyer, ils ont la maison, le boulot, il ne reste que le bébé. Et là c'est le drame, ils ne peuvent pas avoir d'enfants. 
C'est donc vers l'ASE (Aide Sociale à l'Enfance) qu'ils se tournent, et l'attente est longue avant d'avoir enfin le coup de téléphone, celui qui changera leur vie à bien des égards. 

Car le bout de chou qui va venir bouleverser le quotidien, va aussi bouleverser les idées reçues de la famille, des amis, il va aussi souder les liens et créer un FOYER. Ce truc incroyable où le tonton cinglé est capable de se dépasser pour son filleul, où la grand-mère est prête à affronter son mari et où des parents sont des parents. Il faut tout un village pour élever un enfant et bien là, il faut tout ... Allez au cinéma et vous verrez.

C'est drôle, émouvant et c'est un bon feel good movie. 

Si vous voulez rire, verser une larmichette et bien allez voir "Il a déjà tes yeux".



Bonne séance à vous !!

Haruko

30 ans l'heure du bilan.

En ce moment je lis un livre intitulé "L'emprise familiale comment s'affranchir de son enfance."
Est une crise de la bientôt trentaine ? Est ce que c'est la préparation de mon mariage et mes rapports tendus avec Belle maman qui ont éveillé l'envie de faire le bilan ? Je ne saurais le dire. Mais une chose est sur, c'est que j'ai besoin de clarifier certaines choses pour écrire les trente prochaines années. 

Et ce livre m'a offert quelques clés. Il est simple de dire que nous avons un sale caractère, que nous ne supportons pas les critiques ou que de toute façon c'est la faute de notre éducation ou même la faute des AUTRES. Dans ces classiques du genre, se cachent des fois, une vérité. Notre enfance nous marque, d'une empreinte indélébile, et il arrive que ce tatouage, vous saute à la figure au moment le moins opportun. 

Plutôt que de mettre du fond de teint ou d'en refaire un autre, je vais choisir de le regarder en face, de l'observer et de l'apprivoiser. Nos vies sont pleines de blessures qui laissent des cicatrices plus ou moins belles, plus ou moins profondes aussi. Mais elles nous rappellent que la vie est la VIE, et que pour être pleinement vécue, elle a besoin de coutures. De coutures solides.

On ne choisit pas sa famille, on choisit ses amis. C'est bien vrai par contre, on peut apprivoiser et découvrir sa famille. Ma famille n'est pas parfaite et OUF, j'ai déjà assez d'angoisses à gérer comme ça. Ses imperfections m'ont donné des clés, des bouts de cartes pour créer mon univers. Mais certains ponts étaient pourris et je voudrais les rebâtir. Pas que pour moi, mais pour l'enfant que je suis encore et pour les enfants à venir. Je ne m'apitoie pas sur mon sort, j'ai eue beaucoup de chance de venir au monde dans ma famille, et l'inverse est vrai aussi ma famille à beaucoup de chance de m'avoir. 

Khalil Gibran dans son livre Le Prophète, parle des enfants et de qui ils sont.

"Ils sont fils et filles du désir de vie en lui même. Ils viennent par vous mais non de vous, et bien qu'ils soient avec vous, ce n'est pas à vous qu'ils appartiennent. Vous pouvez leur donner votre amour mais non vos pensées, car ils ont leurs propres pensées. 
Vous pouvez loger leurs corps mais non leurs âmes, car leurs âmes habitent la demeure de demain, que vous ne pouvez visiter, pas même dans vos rêves.
Vous pouvez vous efforcer de leur ressembler, mais n'essayer pas qu'ils vous ressemblent.
Car la vie ne retourne pas en arrière ni ne s'attarde à hier."

Nous ne sommes pas les répliques, les clones de nos parents. Mais malgré tout le produit d'un héritage, que l'on peut accepter ou refuser. Qui n'a jamais dit "Je ne veux pas ressembler à ma mère ou mon père" et un jour on s'écoute, on se voit et là BIM on a hérité un petit peu d'eux.

Nos parents ne sont pas parfaits, ils ont fait avec ce qu'ils avaient et la boite à outils n'est pas toujours complète ou alors la notice est en javanais. Mais je pense qu'il arrive un moment où nous, nous pouvons traduire la notice ou compléter la boite à outils, et ainsi panser nos petites blessures voir nos grosses blessures pour aller de l'avant. 

Car la vie n'attend pas, elle vie, elle file et si je ne prends pas le train en marche je resterai sur le quai. Mais comme dans toute gare, un autre train finira par arriver et là aurais je ou pas le courage de le prendre ? 




Bien à vous !!

Haruko


jeudi 26 janvier 2017

Magie des transports en commun ...

Hier soir je rentre de la dédicace de Laurent Gounelle, que je suis allée écouter par curiosité. J'entends beaucoup parler de ses livres si plein de sagesse et d'humain. Et en ce moment j'ai besoin d'Humain, j'ai besoin de savoir que je remonte et que les paliers de décompressions m'emmènent vers la surface, où je retrouverai du bon et du beau. 

Le palier de décompression, je l'ai rencontré dans le métro. Il n'a pas de nom, un âge approximatif et restera mon petit anonyme. C'est un jeune garçon qui entre avec sa mère. Il tient dans sa main deux pop up, il est bavard comme le sont tout les jeunes enfants. 
Il veut partager son impatience avec sa mère, son livre sur les araignées à l'air si génial. Il veut lui raconter que les araignées vivent dans les arbres, qu'elles font des toiles ... Il ne lit pas parce qu'il est trop jeune. Mais je me suis revue moi, il y 26 ans, assise devant une caisse de livre renversée babillant quelque chose et lorsqu'on me demandait que fais tu ? Je lis bien entendu. 

D'un doigt expert, il suit le lignes, pour lire et ne pas perdre une miette de cette histoire qu'il s'invente. Il découvre des araignées inconnues de lui et de sa mère. Il se crée son monde, qu'il partage involontairement avec nous les adultes autour. Dans son innocence, il allume des sourires sur nos visages graves, fatigués. 

Merci à toi petit bonhomme, pour ce bout de voyage. Même si j'ai une sacrée frousse des araignées, elles étaient drôles décrites par ces mots d'enfants. 

Bien à vous !!


Haruko

dimanche 18 décembre 2016

Librairie

Hier place Saint Michel, Gibert Jeune, des étages et des étages de livres et des centaines de possibilités, d'options d'achats ... 
La prochaine fois je viens avec un grand sac !!!!

Et vous savez quoi j'ai ramener un souvenir ... un bouquin de cuisine, de la pâtisserie Alsacienne et oui. Aller jusqu'à Paris pour ça mais c'était mon achat le plus raisonnable sinon j'aurais pu revenir avec une vingtaine de bouquins. 

Je crois que j'y retournerais :)

samedi 3 décembre 2016

Cher Père Noël, 40.12 avenue des flocons, à droite de l'étoile polaire.

Comme les autres années j'ai été une grande fille plus ou moins gentille (ne nous voilons pas la face je ne suis pas toujours de bonne humeur et oui les embouteillages pour aller au boulot n'ont pas aidé mais bref passons ...)

Je souhaiterai compléter mon équipement de photographe en vu de mon Grand Tour au Japon avec mon Namoureux, avec un objectif canon EF 50 mm f/1.8 mais bon si tu peux ne peux pas c'est pas grave j'attendrai plus tard. Ou alors un trépied pour mon appareil photo.

Sinon bien sur j'ai encore craqué pour des livres MAGNIFIQUES :

De Benjamin Lacombe:
  • Les contes macabres
  • Il était une fois
  • Les amants papillons 
    • L'esprit du temps (2 tomes)
    • Alice au pays des merveilles et Alice de l'autre côté du miroir.

    MERCI !!!

    P.S: Père Noël si tu as dans ta hotte un peu de temps, genre une mini dimension parallèle où je pourrais passer un peu de temps avec Darling, ça serait un super cadeau. 

    Bises Haruko